SE LIBÉRER DU PASSÉ ET PARDONNER : MODE D'EMPLOI

 


« Le pardon, quel repos ! » 
             Victor Hugo

"Pardonner est une action plus noble et plus rare que celle de se venger."
William Shakespeare
 
 
EST-CE FACILE DE PARDONNER ?
Non, ce n’est pas facile et il faut bien sûr passer par toutes les phases du deuil. 
Pourquoi « du deuil ? »
Parce que vous aviez confiance en votre femme/mari/associé/familiers/ et ils vous ont trompés/trahis/abusés/menti/déçus…
Vous devez faire le deuil de la confiance, de l’amour/amitié que vous aviez pour eux
Si quelqu’un de votre famille a été victime d’un chauffard ou d’un assassin il s’agit ici du deuil de l’être aimé qui est mort et que vous ne reverrez plus
Si vous avez été malade et que vous soyez maintenant diminué, handicapé, il vous faire le deuil de celui ou celle que vous étiez avant et de toutes les choses que vous ne pourrez plus faire
Si vous avez été victimes d’abus sexuels ou physiques, vous devez faire le deuil de celui ou celle que vous étiez avant et de la personne que vous ne serez jamais plus
Si vous avez été victime d’un vol, il faut faire le deuil de ce qui vous a été dérobé…
Faire le deuil est obligatoire avant de passer à la phase suivante : LE PARDON
 
 
le deuil : LES PHASES DU DEUIL
Elisabeth Kubler Ross, la célèbre psychiatre suisse, pionnière des soins palliatifs a répertorié cinq phases du deuil :
 
le DÉNI (lié au choc),
la COLÈRE, 
le  MARCHANDAGE, 
la DÉPRESSION 
et l’ACCEPTATION
 
Tant que vous n’avez pas franchi ces cinq étapes le pardon est impossible (mais vous pouvez parfois passer par deux étapes en même temps)
 
Quand vous êtes dans le déni, vous êtes abasourdis , en état de choc précisément puis arrive la deuxième étape LA COLÈRE.
Il est important d’exprimer sa colère, son désespoir, sa rage, et pour cela j’ai mis au point un exercice que j’ai peaufiné au fil de mes années professionnelles et maintenant il est au point.
Il est essentiel et je répète ESSENTIEL,  de suivre pas à pas les instructions et surtout lorsqu’il vous est dit d’écrire sans levée de plume car si vous PENSEZ avant d’écrire ce ne sera plus un exercice du cœur mais un exercice mental et ça ne vous libérera pas.
J’ai fait faire cet exercices des dizaines et des dizaines de fois avec des résultats vraiment spectaculaires
 
L’EXERCICE DES LETTRES :
 
Six règles (faciles) pour que cet exercice fonctionne :
1) Avoir le temps nécessaire pour l’exécuter dans son intégralité (cad, écrire l’ALLER et le RETOUR dans la foulée)
2) Débrancher téléphone et radio
3) Écrire « le nez sur le guidon » cad ne jamais relire ce que vous venez d’écrire même si vous avez la sensation d’avoir déjà dit ce que vous êtes en train d’écrire), écrire, écrire, écrire
4) Si vous devez vous arrêter quelques instants, répétez « j’écris, j’écris » (ou autre chose) jusqu’à ce vous vous sentiez d’attaque pour continuer. Cela afin de ne pas laisser entrer les pensées parasites
5) Ne pas avoir d’attentes quant au résultat de l’exercice (cad « j’écris à X… et comme cela nous allons renouer » ou  » j’écris à mon patron
6) Avoir le matériel juste à côté de vous
 
Matériel :
papier à lettre de deux couleurs que vous mettez devant vous
deux enveloppes
un crayon (2B ou 3B) ou un feutre qui « coule bien »
des kleenex
 
L’exercice se déroule de la façon suivante : 1ère Lettre
Fermez les yeux
Méditation (comptez de 10 à 1 sur l’expiration)
ouvrez les yeux et prenez le premier papier
commencez à écrire
dès que vous avez une levée de plumes (que vous vous demandez « qu’est-ce que je vais dire maintenant ?« ), vous arrêtez
mettez la lettre dans l’enveloppe et cachetez-la, écrivez le nom du destinataire et rangez-la
 
A qui écrire ?
A toute personne avec laquelle vous avez des difficultés de communication, à qui vous devez pardonner
A tous ceux avec lesquels vous avez un différend
A une personne décédée
A tout, absolument TOUT ce qui représente une difficulté pour vous : pardonner (à vous et aux autres), l’argent, le travail, les femmes, les hommes, votre timidité, votre maigreur/votre excès de poids, votre Saboteur … à la partie de vous qui fume, qui boit, qui ne vous satisfait pas …
Dans cette 1ère lettre vous allez exprimer : 
ressentiment,
colère, 
frustration, 
rage, 
douleur, 
chagrin, 
déception, 
regrets, 
inquiétude, 
peurs, 
désillusion, etc… 
Ne censurez rien, écrivez comme ça vient. 
Cette première partie de l’exercice permet d’exprimer et de verbaliser les non-dits.
2ème Lettre
Fermez les yeux
Méditation (comptez de 10 à 1 sur l’expiration)
ouvrez les yeux et prenez le deuxième papier et en suivant les mêmes instructions que précédemment
Ecrivez-vous une lettre que vous aimeriez recevoir de la personne (ou de la difficulté) à laquelle vous venez d’écrire.
Toujours sans levée de plume
Ne vous dites pas :« Elle ne dirait jamais cela » 
écrivez uniquement ce que vous aimeriez entendre sans lever le nez de votre papier . 
Point.
Dès que vous n’avez plus rien à dire où qu’il y a une levée de plume, SIGNEZ du nom de la personne (ou de l’objet de votre 1ère lettre, par ex. :« TA TIMIDITÉ, TA PARTIE FUMEUSE … »)
et mettez la lettre, SANS LA RELIRE (ni aujourd’hui, ni plus tard), dans l’enveloppe.
METTEZ-LA avec l’autre lettre et oubliez-les. Dès que vous SENTIREZ que vous êtes guéris – ou que vous avez pris de la distance – par rapport à votre colère, votre peine, votre deuil, DÉCHIREZ-LA ou BRULEZ-LA.
 
Pardonner : Petite anecdote à ce sujet
Une cliente qui avait fait l’exercice des lettres pour son mari au cours d’un de mes séminaires il y a plus de 10 ans, vient me voir l’année dernière pour que je lui fasse une lecture intuitive.
A la fin de la lecture, au moment du debriefing je lui demande la raison de cette colère que je sentais en elle par rapport à son mari. Elle me répond textuellement :
 J’ai relu la lettre que je lui avais écrit et ça m’a mise dans une colère !!!
Bien quand vous arrivez à la phase de l’acceptation, vous êtes prêts à pardonner si vous le désirez.
 
LA PHASE DU PARDON
Vous pouvez pardonner juste comme ça, un jour vous vous réveillez et vous sentez qu’un poids énorme est parti, un travail inconscient s’est fait à votre insu parce que vous étiez prêts à pardonner même sans vous l’avouer. 
C’est ce qui m’est arrivé personnellement vis-à-vis de mon ex mari envers lequel je nourrissais des griefs très forts et vous pourrez le lire en détail dans mon article « faut-il jeter les voyants aux orties »
Et puis « par hasard » je suis tombée sur deux livres étonnants sur le pardon 
 
LE PREMIER :
 
LE POUVOIR DU PARDON TOTAL/RADICAL de Colin C. TIPPING aux éditions Guy Trédaniel 

Colin est anglais et vit aujourd’hui aux Etats-Unis, il parcourt le monde avec sa femme pour donner séminaires et conférences sur le pardon.
C’est un homme très sympathique et d’une grande gentillesse.
En quoi consiste «SA » technique ?
Simple et décoiffante et beaucoup parmi vous seront probablement choqués,  voire scandalisés mais écoutons ce que nous en dit Neale Donald Walsch (Conversations avec Dieu) :

 
« Cet ouvrage est le livre le plus intéressant sur le pardon qui ait été publié depuis bien longtemps.
Je n’ai jamais rien vu d’aussi bien écrit et d’aussi juste sur ce sujet.
Je recommande ce livre à tous.
Il pourra changer, voir sauver la vie de certains.
Pour d’autres, il pourra s’avérer être le cadeau de toute une vie »

 
Alors de quoi s’agit-il ?
Pour la faire courte (car je vous conseille vivement de lire ce livre) , sa théorie est que lorsque nous sommes victimes de quelque chose, nous nous le sommes attirés à travers « une espèce de contrat » passé au niveau de l’âme de chacun des protagonistes (bourreau et victime).
Car nous sommes tous reliés les uns aux autres et,  dit-il :
 
«A travers la loi de la résonance, nous attirons à nous des personnes qui résonnent avec nos problématiques pour que nous puissions guérir de ces dernières.
Par exemple si notre problématique est l’abandon, nous aurons tendance à attirer à nous des personnes qui nous abandonnerons »
 
 Il ajoute :
 
« Des situations qui semblent être la pire chose qui puisse nous arriver renferment peut-être la clé qui nous permettra de guérir quelque chose qui se cache dans les profondeurs de notre être et qui nous empêche d’être heureux et d’évoluer. »
 
Il rejoint le Dalaï-Lama et ses enseignements en disant que :
 
« les personnes qui nous paraissent les plus pénibles et les moins agréables pourraient donc être nos plus grands enseignants."
Il développe avec moult exemples sa théorie qu’il n’impose à personne (il dit même que si cette hypothèse ne satisfait pas le lecteur et suffit de l’abandonner) mais qui pour moi a du sens.
Cette hypothèse de travail permet de passer du stade de victime au stade de bénéficiaire.
Finalement nos âmes ont oeuvré de concert pour nous faire grandir spirituellement
 
Le deuxième livre :
 
HO’OPONOPONO de Joe Vitale et celui du Dr. Bodin
 
Une méthode découverte aussi « par hasard » vous y croyez vous au hasard ? moi pas, enfin donc ce livre m’est arrivé entre les mains par hasard et j’ai depuis « dévoré » tout ce qui existe à ce sujet.
Je parlerai plus longuement dans un prochain article de cette technique des habitants de Hawai qui consiste à nettoyer toutes nos mémoires passées à l’aide de quatre phrases simples qu’il suffit de dire intérieurement ou à haute voix un bon nombre de fois.
Comme nous sommes tous reliés les uns aux autres, nous attirons dans nos vies des événements ou personnes qui sont utiles à notre croissance spirituelle
(on revient finalement toujours au même)
Je le pratique depuis un certain temps avec des résultats époustouflants.
Il est important comme pour toute technique spirituelle de ne pas avoir d’attentes et de laisser les choses se faire à leur rythme
 
Vous avez des problèmes avec vos enfants/le voisin/le fisc/avec n’importe qui, vous dites en pensant à ce problème/personne/difficulté:
 
Je t’aime/je vous aime/
Je suis désolé (ou je regrette)
Pardon
Merci
 
Cela vous paraît bête ou enfantin ? Et bien croyez-moi je le pensais aussi mais comme je vous le disais ma famille et moi pouvons certifier que ça marche.
Exercice : 
Maintenant, vous reprenez votre exercice de la semaine dernière et faites  l’exercice des lettres à votre cadence afin de laisser votre ressentiment/colère /douleur/ s’exprimer